Chronologie du jour

En 1940

Grande-Bretagne Grande-Bretagne

Il y a un débat important à la Chambre des Communes sur la conduite de la guerre et particulièrement de la campagne norvégienne. Les votes pour le gouvernement Chamberlain obtiennent une majorité de 281 contre 200, mais une fois comparée au premier soutien ce n'est pas suffisant pour permettre au gouvernement de continuer à prétendre être représentatif. Neville Chamberlain démissionne. Toutefois, dans un sens large, la responsabilité est à Chamberlain pour avoir échoué dans l'établissement d'une structure de décision réalisation cohérente pour voir que des plans ont été correctement coordonnés et que les subalternes ont travaillé raisonnablement et efficacement.

En 1941

Iraq Iraq

Le général Quinan prend le commandement des forces britanniques dans le pays.

Atlantique Atlantique

Au cours d'une opération spéciale, le navire-météo allemand Munchen est capturé par un destroyer britannique au nord-est de l'Islande. À son bord, les Britanniques trouvent la machine de codage Enigma.

Méditérranée Méditérranée

Une partie de la flotte britannique de Cunningham pilonne le port de Benghazi, coulant deux navires de l'Axe.

Libye Libye

Sur le front de Tobrouk, en Cyrénaïque, duels d'artillerie et bombardements aériens sur tout le périmètre défensif anglo-australien.

En 1942

Mer de Corail Mer de Corail

A l'aube, les deux flottes adverses se découvrent enfin mutuellement.

Les évenements vont alors s'enchaîner très vite.

A 7h30, un avion de reconnaissance SBD Dauntless du Yorktown découvre l'escadre de support principal du contre-amiral Arimoto Goto, autour du porte-avions léger Shoho. Mais l'éclaireur se trompe dans l'identification du navire et le confond avec le porte-avions d'escadre Zuikaku, du contre-amiral Takeo Takagi.

A 8h, un hydravion de reconnaissance japonais repère le pétrolier Neosho et son escorteur, le destroyer Sims, du Task Group TG.17.6.

Là également, une erreur d'interprétation va être à l'origine d'une confusion. L'éclaireur japonais identifie les deux navires américains comme "un porte-avions et un croiseur".

La bataille de la mer de Corail débute donc basée sur de fausses informations.

A 8h30, le Yorktown et le Lexington lancent 93 bombardiers en piquée, bombardiers-torpilleurs et chasseurs des escadrilles VF-2, VF-42, VB-2, VB-5, VS-2, VS-5, VT-2 et VT-5.

A 9h20, au large de l'île Misima, ils coulent le porte-avions léger Shoho, que l'éclaireur américain a confondu avec le Zuikaku.

A 12h09, à son tour, l'aviation embarquée japonaise envoie par le fond le destroyer Sims et endommage le pétrolier Neosho.

S'ensuivra, au cours de cette journée, une série de tentatives infructueuses, de part et d'autre, pour rétablir le contact avec la flotte adverse.

Dans la soirée, les Task Groups TG.17.2 et TG.17.3, commandés par les contre-amiraux Thomas C. Kinkaid et John G. Grace [RN], sont pris à partie par l'aviation japonaise partie de Rabaul, en Nouvelle-Bretagne. Au cours de l'engagement, le destroyer Farragut est légèrement endommagé par des tirs amis.

L'engagement en mer de Corail est de fait la première bataille dite "au-delà de l'horizon", en ce sens qu'aucun des navires impliqués ne parviendra à établir le contact visuel avec une flotte ennemie. Les coups portés de part et d'autre seront exclusivement aériens.

Madagascar Madagascar

Les autorités vichystes de Madagascar se rendent aux Britanniques commandés par l'amiral Syfret et le général Sturges.

Philippines Philippines

Le général Wainwright annonce à la radio de Manille la capitulation et invite les unités philippines et américaines qui combattent encore dans les îles à déposer les armes. Le général Homma s'était accordé 50 jours pour prendre les Philippines, mais cela aura pris 5 mois. La résistance continue des forces philippines a empêché le retrait de ses troupes pour d'autres campagnes.

A Mindanao les Japonais suspendent leurs opérations terrestres, tout en continuant les actions aériennes et les bombardements d'artillerie.

En 1943

Îles Salomon Îles Salomon

Mouillage de mines américaines dans les environs de la Nouvelle-Géorgie pour empêcher les Japonais de ravitailler les îles.

Birmanie Birmanie

Les forces japonaises obligent les forces britanniques à battre en retraite de la ville de Buthidaung. La ville est occupée par les Japonais.

Tunisie Tunisie

Tunis et Bizerte sont pris dans l'après-midi par les forces britanniques et américaines, respectivement. Les défenses de l'Axe n'arrivent plus à contenir la pression des Alliés.

En 1944

Nouvelle-Bretagne Nouvelle-Bretagne

Les soldats de la 46e division américaine occupent l'aérodrome du cap Hoskins, sans rencontrer de résistance japonaise.

France France

Raid de Marauders et de P-38 Lightnings de la 9e force aérienne américaine contre les dépôts de chemin de fer de Charleville-Mézières.

Allemagne Allemagne

Raid de la 8e force aérienne américaine contre Berlin impliquant 1.500 appareils.

Roumanie Roumanie

La 15e Air Force américaine et le Bomber Command britannique attaquent les dépôts de chemin de fer à Bucarest durant le jour et la nuit, laissant la ville en flamme.

En 1945

Archipel Ryukyu Archipel Ryukyu

À Okinawa, sur la ligne Shuri, la 7e division américaine achève d'éliminer les infiltrations japonaises dans la zone de Tanabaru, mais toutes les attaques lancées par les Américains échouent à percer les lignes ennemies.

Philippines Philippines

La 43e division américaine progresse d'environ 8 kilomètres en direction d'Ipo. Les troupes américaines attaquant en direction d'une crête près de Guagua sont repoussées par les soldats japonais.

Atlantique Atlantique

Deux navires marchands sont coulés dans le Firth of Forth par l'U-2336.

Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie

En Tchécoslovaquie, les combats se poursuivent à Olmütz et au nord de la ville.

Allemagne Allemagne

Les troupes du 1er front biélorusse atteignent l'Elbe au nord et au sud-est de Magdebourg.

En Silésie, la garnison allemande de Breslau se livre au 1er front ukrainien après 82 jours de siège.

En Prusse Orientale, sur le cordon littoral de Frische Nehring, les troupes allemandes contiennent encore l'avancée soviétique à proximité du village de Vogelsang.

France France

À 2 heures 41, le général Jodl et l'amiral Freideburg signent la capitulation sans condition au quartier général d'Eisenhower à Reims, en présence de représentants britanniques, français, américains et soviétiques. La reddition entrera en vigueur le 8 mai à minuit, mais les combats cessent immédiatement sur le front Ouest.