Chronologie du jour

En 1940

Somalie britannique Somalie britannique

Les forces britanniques commencent à se retirer autour de Tug Aran après une défense remarquable.

Grande-Bretagne Grande-Bretagne

Les pilotes allemands feront 1800 sorties, le plus grand nombre qu'ils accompliront durant la bataille, et la RAF presque 1000. Les attaques de Kesselring et de Sperrle dans le nord de la France sont rejointes selon les accords du plan, par les forces de Stumpff de Norvège et du Danemark qui envoient des attaques contre des cibles dans le nord-est de l'Angleterre. Les distances sont tellement grandes que les Me109 ne peuvent pas couvrir toute la zone tandis que les Me110 qui sont envoyés comme escorte doivent être équipés de réservoirs supplémentaires au lieu des mitrailleuses arrière ce qui réduit encore plus les possibilités au combat. À la fin de la journée et dans l'ensemble, la RAF aura perdu 34 avions et les Allemands 75. Plusieurs aérodromes de la RAF ont été endommagés, mais pas assez sérieusement pour empêcher de rapides réparations.

Allemagne Allemagne

Göring prend deux décisions importantes. Il décide que parce que la RAF a été réduite en force, il est inutile de continuer à gaspiller des efforts pour détruire les stations radars. Il déclare également qu'in faut se concentrer sur les installations terrestres de la RAF.

En 1941

URSS URSS

Signature à Moscou d'un traité militaire entre l'URSS et le gouvernement polonais en exil pour former une armée en URSS.

En 1942

Égypte Égypte

Le général Alexander remplace effectivement le général Auchinleck à la tête des troupes du Moyen-Orient.

URSS URSS

Au pied du Caucase, les forces allemandes s'emparent de Georghievsk, près de Piatigorsk.

Îles Salomon Îles Salomon

Les premiers contre-torpilleurs chargés du ravitaillement ainsi que de détachements du personnel au sol de l'armée de l'air américaine arrivent à Guadalcanal. Les rations des marines sont diminuées par précaution. Une piste d'atterrissage est préparée et le périmètre alentour est fortifié.

Méditérranée Méditérranée

Seuls 5 cargos et le pétrolier Ohio rescapés de l'Opération Pedestal atteignent Malte. Le pétrolier, qui a été touché, doit être remorqué dans le port de La Valette.

En 1943

Nouvelle-Guinée Nouvelle-Guinée

Raid aérien japonais sur le nouvel aéroport allié de Tsili Tsili.

Italie Italie

À l'est, les troupes anglaises progressent vers Linguaglossa et entrent dans Taormina. Sur la côte nord, de nouvelles opérations amphibies américaines permettent de débarquer des renforts.

Îles Salomon Îles Salomon

En Nouvelle-Géorgie, des éléments du 25e régiment d'infanterie américain occupent Zieta. Débarquement par la 3e force amphibie, sous la protection de la Task Force 31 de l'amiral Wilkinson, de 6000 soldats de la 25e division américaine à Biloa, sur la côte sud-est de l'île de Vella Lavella.

Îles Aléoutiennes Îles Aléoutiennes

À l'aube, 34 300 soldats alliés, dont 5300 Canadiens, débarquent sur la côte ouest de l'île de Kiska, protégés par 3 cuirassés américains, et découvrent que l'île a été abandonnée par les Japonais.

URSS URSS

Dans la zone d'Orel, les troupes du Front de Briansk de Popov reprennent Karatchev.

En 1944

France France

Les forces alliées amorcent le second débarquement, l'opération Dragoon, entre Toulon et Cannes. La majorité des assauts initiaux sont menés par le 6e corps américain (appartenant à la 7e armée). Des commandos français font également partis de l’opération. Trois divisions américaines débarquent avec la première vague sur trois plages : la plage Alpha sur le flanc gauche (3e division américaine); la plage Delta (45e division américaine) et la plage Camel sur le flanc droit (36e division américaine).
En plus du site principal de débarquement, une troupe de 5000 Français est transportée par avion à Le Muy et un autre débarquement a lieu sur l’île Levante. Une force aérienne, composée de 1500 avions, supporte l’opération. L’amiral Hewitt commande la force navale comprenant 5 cuirassés, 7 porte-avions, 24 croiseurs et 91 destroyers. Le débarquement rencontre peu de résistance, les forces alliées perdent 183 hommes. Le premier ministre Churchill est présent lors du débarquement initial, il est au large à bord d’un destroyer.
Les forces allemandes du sud de la France sont composées de la 19e armée avec 7 divisions d’infanterie et la 11e division Panzer.

Une partie du 8e corps britannique (appartenant à la 2e armée britannique) entre par le nord à Tinchebray. La 1re armée canadienne attaque le long du front allant de Tinchebray à Falaise. Les 7e et 5e corps américains (appartenant à la 1re armée américaine) attaquent vers le nord, depuis le sud de Tinchebray jusqu’à Argentan. L’aviation alliée est fortement engagée dans des combats au sol pendant toute la journée.
La majorité de la 7e armée allemande ainsi qu’une partie de la 15e armée Panzer et du groupe de Panzer Eberbach sont menacés d’encerclement. Toutes ces forces amorcent un repli vers l’est. Le feld-maréchal Kluge inspecte le front pendant la journée.

En 1945

Chine Chine

Tchang Kaï Chek annonce la capitulation japonaise à la radio, déclarant "notre foi dans la justice à travers les jours noirs et sans espoir tout au long de huit années de guerre a été récompensée". Chu Teh, le commandant en chef des troupes communistes chinoises, prévient les Alliés que les communistes veulent avoir leur part de la victoire.

États-Unis États-Unis

Célébrations de la fin de la guerre. Les employés fédéraux disposent de deux jours fériés. À New York, le maire La Guardia rend hommage à la radio au président défunt Roosevelt.

Grande-Bretagne Grande-Bretagne

La journée de la victoire contre le Japon est déclarée fête nationale. À 9 heures, le roi s'adresse au peuple britannique à la radio.

France France

Le maréchal Pétain est condamné à mort par la Haute Cour.

URSS URSS

Signature d'un traité d'alliance entre le gouvernement nationaliste chinois et l'URSS. La Mandchourie reviendra dans la souveraineté chinoise trois mois après la fin des hostilités. En retour, la Chine reconnaît la souveraineté soviétique sur Port-Arthur. Le traité, qui exclut les communistes chinois, est vu comme une victoire tactique par les nationalistes.

Japon Japon

Capitulation du Japon annoncée par l'empereur Hiro Hito à 12 heures. Beaucoup n'acceptent pas au début ce qui se produit. C'est le jour de la victoire.

Alors que la Task Force 38 a lancé un raid aérien massif contre la zone de Tokyo et que les combats aériens ont commencé, les appareils sont rappelés, à la suite de la réception de l'annonce de la capitulation japonaise. Le vice-amiral japonais Ugaki, qui commande les opérations kamikazes, lance une dernière mission, mais les 7 bombardiers japonais sont abattus au-dessus de Tokyo avant d'avoir pu atteindre Okinawa.