Chronologie du jour

En 1940

Allemagne Allemagne

Dans une réunion l'amiral Raeder mentionne à Hitler pour la première fois qu'il peut-être nécessaire d'envahir la Grande-Bretagne. La marine allemande a effectué quelques études préliminaires avant ceci, mais elles n'ont pas été basées sur la présence des bases françaises.

La division de Rommel est brutalement attaquée autour d'Arras par les chars britanniques. L'attaque est très réussie en raison de l'invulnérabilité des chars Matilda par rapport aux armes antichars allemandes. Après la panique du côté allemand, l'attaque est stoppée, principalement à cause du feu des canons de 88 mm. Les forces britanniques sont trop petites pour répéter l'attaque ou pour ébranler librement ce revers. Weygand visite les commandants des armées du nord pour essayer de coordonner les attaques du nord et du sud du corridor allemand vers la côte. Par une série d'accidents, il manque Gort et Billotte. Ce dernier a reçu une explication complète de ses plans, mais il est tué dans un accident de voiture avant qu'il ne puisse les transmettre. L'attaque n'aura jamais lieu. Le petit effort britannique a déjà été fait. Les Belges essaieront de libérer encore plus d'unités britanniques pour un effort postérieur, mais ceci ne sera pas possible. Les Français eux-mêmes, au nord et au sud, sont déjà trop faibles.

Norvège Norvège

Les forces françaises, polonaises et norvégiennes se déplaçant dans Narvik progressent vers une autre étape et augmentent leur position du côté nord de Rombaksfiord.

France France

A partir d'Arras, sur la Scarpe, des unités de la British Expeditionary Force (BEF), regroupés au sein de la "Frankforce", lancent vainement une attaque vers Bapaume, dans l'espoir de briser leur encerclement dans les Flandres.

Après un bon départ, ils sont stoppés et refoulés, puis forcés de regagner leurs positions de départ.

Dans la région au sud-est de Lille, la 1ère Armée française du général George Blanchard tente également une manoeuvre de dégagement en direction de Cambrai, sans plus de succès que les Britanniques.

Dans la région d'Abbeville, les sept divisions panzers du général Ewald von Kleist élargissent le couloir allemand créé la veille.

Belgique Belgique

La 9ème Armée française est maintenant virtuellement détruite.

Au nord de la poche alliée, sur le canal Gand-Terneuzen et l'Escaut, entre Audenarde et Terneuzen, ce qui reste de l'Armée belge organise une ligne de défense.

En 1941

Atlantique Atlantique

Des avions de reconnaissance britanniques repèrent le Bismarck et le Prinz Eugen près de Bergen. Quelques jours plus tard le cuirassé Prince of Wales et le croiseur de bataille Hood sont mis à la mer depuis Scapa Flow.

Crète Crète

Les Allemands consolident leurs positions à Malémé. Les premières troupes de la 5e division allemande de montagne sont acheminées par avion. Au cours de la nuit, les troupes néo-zélandaises contre-attaquent à Malémé sans réussir à reprendre l'aérodrome. Durant la nuit, un convoi allemand qui tente d'atteindre l'île est intercepté par un croiseur et des destroyers britanniques, qui le contraignent à rebrousser chemin.

Durant la nuit, les porte-avions Ark Royal et Furious envoient 48 Hurricanes à Malte. Dans les combats aériens depuis janvier les Allemands ont perdu 62 avions et les Italiens 15. Les Britanniques perdent 32 appareils ainsi que sur terre également. Un destroyer britannique est détruit lors d'une attaque aérienne.

États-Unis États-Unis

Roosevelt qualifie le torpillage de l'US Robin Moor comme un "acte d'intimidation" de la part de l'Allemagne auquel les États-Unis ne cèderont pas.

Libye Libye

Duels d'artillerie sur tout le front de Tobrouk. Des avions italo-allemands visent les batteries et les installations logistiques de la place forte encerclée.

En 1942

Hong-Kong Hong-Kong

Arrivée de nouvelles troupes japonaises à Chekiang.

Japon Japon

Les Japonais autorisent la Croix-Rouge à visiter les prisonniers britanniques.

Allemagne Allemagne

Hitler décide que l'invasion de Malte, baptisée maintenant opération "Ercole", sera retardée jusqu'à la fin de la conquête de l'Egypte, à laquelle Italiens et Allemands se préparent.

En 1943

Îles Aléoutiennes Îles Aléoutiennes

Sur Attu, les forces américaines font quelques progrès le long du col de Clevesy.

Égypte Égypte

L'amiral Godefroy, commandant l'escadron français interné à Alexandrie, choisit de rejoindre les Alliés.

En 1944

États-Unis États-Unis

Une explosion sur une embarcation de débarquement à Pearl Harbor, à Hawaii, tue 127 personnes et en blesse 380 autres.

Nouvelle-Guinée Nouvelle-Guinée

La tête de pont américaine d'Arare est renforcée et l'aérodrome à Wadke est réparé.

Italie Italie

Embarquées à Gaeta, de petites forces américaines débarquent à Sperlonga. La 5e armée américaine continue d'attaquer. Le 2e corps américain prend Fondi alors que le corps expéditionnaire français prend Compodimele. La résistance allemande dans la vallée de Liri et autour de Pico empêche des gains significatifs dans ces régions.

En 1945

Philippines Philippines

La base de ravitaillement japonaise de Malaybalay est capturée par des unités de la 31e division américaine.

Archipel Ryukyu Archipel Ryukyu

Sur Okinawa, le 3e corps amphibie américain progresse près des positions du Fer à Cheval, de la Demi-Lune et de Wana, sur le flanc ouest. Sur le flanc est, la 7e et la 96e division américaine du 24e corps attaquent près de Yonabaru. Les Japonais commencent à se retirer de la ligne Shuri.

Syrie Syrie

Les représentants syriens et libanais rompent les négociations avec les Français. Les nationalistes arabes revendiquent leur droit à l'indépendance, qui avait été promise par la France Libre en 1941, alors que les autorités françaises actuelles refusent de leur accorder autre chose qu'une autonomie partielle.

Grande-Bretagne Grande-Bretagne

À Blackpool, le parti travailliste vote le retrait de son soutien à la coalition gouvernementale et rejette la proposition faite par Churchill de poursuivre l'alliance avec les conservateurs jusqu'à la fin de la guerre contre le Japon.

Allemagne Allemagne

Les autorités britanniques donnent l'ordre de brûler les derniers baraquements du camp de Bergen-Belsen.

Göring est transféré du camp de prisonniers de guerre d'Augsbourg vers le Palace Hoter de Mondorf, où il rejoint d'autres personnalités nazies dans l'attente du début des interrogatoires officiels des Alliés.