Chronologie du jour

En 1939

Australie Australie

Le premier ministre Robert Menzies annonce la réintroduction du service militaire obligatoire à compter de janvier 1940.

Grande-Bretagne Grande-Bretagne

Le ministère de la guerre recommande que les soldats britanniques qui sont sur le front lisent Mein Kampf et le Manifeste communiste.

Allemagne Allemagne

Le gouvernement allemand avertit les navires marchands des pays neutres qui se joignent aux convois alliés qu'ils peuvent être coulés à tout moment sans sommation. Annonce de la signature d'un décret par Hitler par lequel est créé un territoire à l'est de la Pologne pour les 3 millions de Juifs vivant en Pologne, avec Lublin pour capitale.

En 1940

Mer Rouge Mer Rouge

Escarmouches entre quatre destroyers italiens et les navires d'escorte d'un convoi anglais. Un des destroyers italiens est coulé.

Bahreïn Bahreïn

Des avions italiens basés en Afrique du Nord bombardent les raffineries de pétrole du pays.

En 1941

France France

Le commandant allemand à Nantes est tué par des membres de la résistance française. En représailles, 5 otages sont tués.

URSS URSS

De violents combats ont lieu dans le secteur de Moscou, autour de Mojaïsk et à Malayroslavets. Au sud du front, les troupes allemandes entrent dans Stalino.

En 1942

États-Unis États-Unis

Le Congrès vote le projet de loi sur les impôts, portant le montant des recettes fiscales à 6.881 millions de dollars.

En 1943

Nouvelle-Bretagne Nouvelle-Bretagne

Renforcement de la seconde ligne de défense nippone dans le Pacifique par l'envoi d'importants renforts aériens à Rabaul : les porte-avions Zuikaku, Shokaku, Zuiho, Junyo, Hiyo et Ryuho sont envoyés sur place.

Italie Italie

La 34e division américaine prend Alife, la 45e Piedimonte d'Alife. Sur les rives du Volturno, les troupes américaines poursuivent leur progression.

En 1944

Hongrie Hongrie

Les forces soviétiques s’emparent de Debrecen.

Yougoslavie Yougoslavie

Les forces soviétiques et les partisans yougoslaves libèrent Belgrade ainsi que Dubrovnik sur la côte de l’Adriatique.

Italie Italie

La 6e division blindée sud-africaine (appartenant à la 5e armée américaine) repousse une contre-attaque allemande. Dans l’est, les 4e et 46e divisions britanniques (appartenant à la 8e armée britannique) entrent à Cesena.

France France

La 19e force aérienne tactique américaine ouvre une brèche dans le barrage à Dieuze, ce qui provoque une immense inondation derrière la 1re armée allemande, situé à l’opposé de la 3e armée américaine.

Belgique Belgique Pays-Bas Pays-Bas

Le 1er corps britannique (appartenant à la 1re armée canadienne) lance une attaque vers le nord depuis le nord-est d’Anvers.

Japon Japon

Les forces navales japonaises se rassemblent au nord de Bornéo en vue de contre-attaquer aux Philippines. De plus, la flotte "sacrifiée" de porte-avions de l'amiral Ozawa (Force du Nord) comprenant le porte-avions lourd Zuikaku, trois porte-avions légers, le Zuiho, le Chitose et le Chiyoda et deux cuirassés convertis en semi-porte-avions, mais sans appareils, le Ise et le Huyga, ainsi que les croiseurs légers Oyodo, Tama et Isuzu et des navires de guerre de moindre importance, appareille à 17 heures du Japon pour les Philippines, dans l'objectif d'attirer la Task Force 38 au nord-est de l'archipel.

Philippines Philippines

À 6 heures, les navires de la flotte américaine commencent à bombarder Leyte, de même que les forces aériennes. Le bombardement est interrompu à 8 heures 50 en raison des mauvaises conditions météorologiques.
À 10 heures 05 commence, sur la côte est de Leyte, près de Tacloban, le débarquement de la 6e armée du général Krueger, qui comprend 4 divisions, soit au total 120 000 soldats. Le transport est assuré par les 350 transports de troupes des 3e et 7e forces amphibies ainsi que par plus de 400 engins de débarquement.
La 7e flotte du vice-amiral Kinkaid, qui comprend 18 porte-avions d'escorte et 6 cuirassés, est chargée de la protection des opérations, appuyée par des bâtiments de la 3e flotte de l'amiral Halsey. L'appui aérien est effectué par la 5e force aérienne. Le commandement général de l'opération est assuré par le général MacArthur en personne.
Les débarquements s'effectuent sur un front de 29 kilomètres, dans deux têtes de pont distinctes. La 1re division de cavalerie et la 24e division d'infanterie du 10e corps américain de Sibert débarquent au sud de Tacloban, les 96e et 7e divisions d'infanterie du 24e corps de Hodge dans le secteur de Dulag.
La défense du secteur du débarquement est assurée par la 16e division japonaise. Celle-ci effectue un combat d'arrière-garde sur les plages, se retirant à l'intérieur de l'île pour préparer ses défenses et attendre des renforts. Sur l'île, les troupes japonaises comprennent les 16e, 30e, 26e et 102e divisions de la 35e armée, commandée par le "Tigre de Malaisie" Yamashita. Les Américains s'emparent de l'aérodrome de Tacloban, de la péninsule de Cataisan, de l'accès nord à la vallée de Leyte, de San José et de Dulag, mais ne réussissent pas à effectuer la jonction de leurs deux têtes de pont : profondes de 1,5 à 2,5 kilomètres, elles restent distantes de 16 kilomètres.