Actualités

7 juin 2018
Daniel Fischer

DDay : L’incroyable histoire de Daniel Fischer, incorporé de force dans la Waffen SS

Incorporé de force dans une des pires unités allemandes, la Das Reich, Daniel Fischer est à Merville-Franceville ce mercredi 6 juin 2018 . Récit d’une incroyable histoire....

5 juin 2018
Le blockhaus du château des Commines à Saint-Lô.

Saint-Lô. Des vestiges de la Seconde Guerre mondiale encore présents

La guerre 1939-1945 a laissé des traces indélébiles dans la ville préfecture. À la libération, peu de bâtiments restent debout dans la capitale des ruines. Les constructions allemandes en béton armé résistent. Trois blockhaus et un sous-terrain rappellent encore aujourd’hui l’aménagement militaire allemand sous l’occupation....

5 juin 2018
Images visages familles juives

Seconde Guerre mondiale : les disparus de la rue Saint-Maur

Au fil d’une poignante enquête récompensée de nombreux prix (Pyrénées d’or à Luchon, mention spéciale au Fipa…), Ruth Zylberman reconstitue les destins croisés des habitants d’un immeuble parisien pendant la Seconde Guerre mondiale....

4 juin 2018
Le W4 Komsomolskaïa Pravda

Pourquoi les dirigeables soviétiques n'ont-ils pas bombardé l’Allemagne pendant la guerre 39-45?

Bien que l'Union soviétique ait au départ eu l'intention d'utiliser les dirigeables uniquement pour des activités pacifiques, les appareils ont été forcés de prendre part à la Seconde Guerre mondiale et ont apporté une contribution significative à l'effort de victoire....

Ce jour en 1941

Japon Japon

Formation du nouveau gouvernement du prince Konoe. Le baron Hiranuma devient premier ministre adjoint. Le vice-amiral Toyoda devient ministre des Affaires étrangères. Matsuoka est éliminé en raison de sa position agressive vis-à-vis de l'URSS et de son souhait d'entrer en guerre au côté de l'Allemagne. Les autres responsables japonais ne...

la suite ...

Date anniversaire

Simon Bolivar Buckner né le 18 juillet 1886 / mort le 18 juin 1945

Livre

René et Marguerite Pellet, de la pédagogie à la résistance

René et Marguerite Pellet, de la pédagogie à la résistance

René Pellet a dirigé le réseau de renseignement Marco-Polo né à Lyon et qui s’est développé dans toute la zone sud avec des relais en zone nord. Pour son engagement, il a été exécuté le 23/08/44. Son épouse, Marguerite, arrêtée en novembre 1943 a été déportée dans le plus grand secret selon le décret Nacht und Nebel. Elle est tombée sous un bombardement américain en Autriche, à Amstetten, le 20/03/45. Ce livre retrace leur histoire.

René Pellet réussit l’examen d’entrée à l’École normale. Il se spécialise dans l’enseignement adapté aux Sourds, Muets et aveugles. Il rencontre Marguerite Baud, institutrice spécialisée. Ils travaillent tous deux à l’institut municipal des Sourds-muets aveugles et arriérées de la ville de Lyon. Sa thèse a pour sujet « Des premières perceptions du concret à la conception de l’abstrait chez l’enfant. Essai de l’analyse de la pensée et de son expression chez l’enfant sourd-muet ». Il rentre dans le réseau Marco-Polo par l’intermédiaire des Éclaireurs de France. À l’arrestation du chef du réseau - Paul Guivante -, il en prend la tête. L’efficacité du réseau fait que Londres décide d’avoir un contact direct avec lui. Le 6/11/43, René Pellet est donc envoyé à Londres. Le 24/11/43, l’ensemble de l’institut est cerné et tout le personnel, ainsi que des élèves, arrêtés. Le réseau est sérieusement compromis. Malgré les risques René Pellet revient à Lyon le 15/12/43 et reprend la tête du réseau. Il déplace la centrale du réseau à Saint-Genis-Laval puis à Chaponost (Rhône). Sur dénonciation d’un membre du réseau, il est arrêté à Chaponost le 30/07/44. Son corps sera retrouvé sans vie le 25 août 1944 à Saint-Pierre-du-Bœuf.