Chronologie du jour

En 1940

Norvège Norvège

L'assaut allié sur Narvik débute. Les troupes attaquantes sont menées par le général français Bethouart. La ville est prise après un rapide combat. Quand le mauvais temps apparaît au terrain d'aviation de Bardufoss, l'attaque est brièvement retardée parce que les navires soutenant le bombardement doivent repousser seuls des Stukas.

France France

Les blindés allemands reprennent leurs attaques, essayant de couper les forces britanniques et françaises autour de Lille. Une défense désespérée permet à la plupart de ceux-ci de s'échapper vers des positions plus proches de la côte. Il y a des problèmes plus près de la côte où la résistance belge devient de plus en plus faible.

Début de l'opération Dynamo. Au matin, sur la côte, dans les régions de Dunkerque, Zuidcoote et Malo-les-Bains, commence l'évacuation de la British Expeditionary Force de Lord Gort et de la 1ère Armée française du général Georges Blanchard, par une flotte hétéroclite d'un millier de bâtiments, civils ou militaires, de toute sorte et de toute taille.

Les bombardiers de la Luftwaffe bombarde la ville et le port de Dunkerque sans interruption durant toute la journée.

Intervention massive de la Royal Air Force en soutien du réembarquement.

Le soir, environ 7800 soldats britanniques et français auront réussi à réembarquer et à regagner l'Angleterre.

Dans le village de Lestrem, à 10km au nord de Bethune, des hommes de la 4ème Compagnie, 1er Bataillon, 3ème Régiment panzer-SS de la 3ème Division panzer-SS "Totenkopf", engagés en France depuis le 16 mai et commandés par le Hauptsturmfuhrer Fritz Knochlein, massacrent 97 prisonniers de guerre britanniques appartenant au 2ème Bataillon du Royal Norfolk Regiment.

L'Etat-major de la Wehrmacht proteste auprès d'Adolf Hitler.

Belgique Belgique

17h. Après en avoir informé les gouvernements français et britannique, le roi Léopold III envoie un parlementaire au QG allemand pour discuter les termes de sa capitulation.

22h. Les Allemands font savoir à l'envoyé du roi de Belgique que le Führer exige une reddition inconditionnelle des Belges.

États-Unis États-Unis

Le président Franklin D. Roosevelt offre sa médiation à l'Italie, à la France et à la Grande-Bretagne, et leur propose d'engager des pourparlers afin d'éviter à l'Italie d'entrer en guerre aux côtés de l'Allemagne.

En 1941

Iraq Iraq

Les troupes britanniques commencent à quitter leurs positions du secteur d'Habbaniyah et de Fallujah en direction de Bagdad.

Égypte Égypte

Rommel a renforcé ses troupes sur la frontière égyptienne et ses deux régiments de panzers reprennent le col d'Halfaya lors d'une attaque convergente. Les Allemands commencent à travailler à la fortification de leur nouvelle position, surtout avec leur canon de 88 mm.

Méditérranée Méditérranée

Au large de la Crète, le cuirassé britannique Barham est endommagé au cours d'une attaque aérienne.

Crète Crète

Sur autorisation de Londres, le général néo-zélandais Bernard Freyberg, commandant la garnison de l'île, prépare l'évacuation en bon ordre des troupes britanniques.

Elle durera plusieurs nuits, et se fera par les petits ports d'Ierapetra et de Sfakia (Khora Sfakion), avec les navires de l'amiral Cunningham. Les commandos et les Royal Marines protégeront la retraite et le réembarquement des autres forces.

Cependant, dans la région de Pyrgos, les Allemands surprennent les Australiens et les Néo-zélandais, qui réagissent avec énergie et les repoussent momentanément.

Freyberg doit pourtant retirer le maximum de forces pour établir une ligne de défense au nord des points d'embarquement. L'action des Allemands en est facilitée et, dans la région de Stilos, ils réussissent à couper du reste des Britanniques un bataillon de commandos.

Les défenseurs alliés de Réthymmon et de Candie (Hiràklion) commencent à manquer de munitions.

Les Allemands attaquent aussi La Canée.

La journée sur l'île s'achève par l'occupation de la baie de Suda par les parachutistes allemands.

Atlantique Atlantique

Le Rodney et le KingGeorge V rejoignent le Bismarck au large de Brest,et le rendent à l'état d'épave en moins de deux heures avant qu'il ne soit coulé par un tir de torpilles en provenance des croiseurs Dorsetshire et Norfolk.

En 1942

Libye Libye

A 6h du matin, les blindés du général Erwin Rommel et la division blindée italienne Ariete se trouvent au sud de Bir Hakeim.

La division blindée italienne Trieste, au lieu d'aller vers le sud-est, précisement sur Bir Hakeim, se dirige par erreur vers le nord-est, où la 150ème Brigade britannique est en position.

Tout le secteur sud du dispositif britannique se retrouve maintenant encerclé.

L'intention du "Renard du Désert" est alors de lancer vers Tobrouk la 90ème Division d'infanterie légère allemande pour abuser les arrières ennemis. La division "Ariete" prendra Bir Hakeim à sa charge.

De leur côté, les 15ème et 21ème Divisions panzers progresseront au nord pour encercler le gros de l'armée britannique.

6h30. Rommel lance la 21ème Division panzer et la division blindée italienne Ariete contre les positions de la 3ème Brigade indienne, installée au sud de Bir Hakeim. Elles surprennent leurs ennemis au petit déjeuner. Rommel ne fait pas mentir sa réputation il étonnera toujours les Britanniques.

Au même moment, la 90ème Division d'infanterie légère allemande avance vers Tobrouk et enfonce la position alliée de Retma, tenue par la 7ème Brigade motorisée britannique, qui réussit toutefois à décrocher pour se réfugier à Bir el-Gobi.

La 7ème Division blindée britannique lance une contre-attaque locale contre les 15ème et 21ème Divisions panzers.

A Bir Hakeim, la 1ère Division Française Libre repousse une première attaque de la division blindée Ariete.

L'après-midi, pour Rommel, la situation devient extrêmement délicate. Il a déjà perdu un tiers de ses blindés, et le carburant commence à manquer. Il se trouve pratiquement bloqué et isolé dans la zone que contrôlent les Britanniques.

Sur la gauche du dispositif allemand, dans le secteur d'Aïn el-Gazala, les troupes italiennes de Crüwell ont atteint les escarpements côtiers et contrôlent la via Balbia, l'unique ligne de retraite que puisse emprunter les Britanniques.

États-Unis États-Unis

Le porte-avions Yorktown arrive à Pearl Harbor, où les réparations commencent immédiatement.

Pacifique Pacifique

L'escadre du vice-amiral Chuichi Nagumo, la 1er Force d'attaque aéronavale, avec les quatre porte-avions Hiryu, Soryu, Akagi et Kaga, appareille de ses bases métropolitaines et fait route vers l'atoll de Midway, accompagnés des deux cuirassés Kirishima et Haruna, des deux croiseurs lourds Tone et Chikuma, le croiseur léger Nagara, douze destroyers et cinq pétroliers.

L'objectif des Japonais est de provoquer une réaction de la flotte américaine, d'attirer les porte-avions ennemis dans la zone de Midway, pour la détruire et "laver l'humiliation du 18 avril".

L'escadre de Nagumo est suivie à 600 miles par la Force principale de la flotte combinée japonaise, commandé directement par l'amiral Isoroku Yamamoto, avec les trois autres cuirassés Yamato, battant pavillion amiral, Mutsu et Nagato, le croiseur léger Sendai, huit destroyers et deux pétroliers.

La force d'occupation de Midway, la 2ème Flotte japonaise, commandée par le vice-amiral Nobutake Kondo, appareille également des îles de Saipan et Guam, dans les îles Mariannes, pour Midway.

Elle comprend l'escadre des douze navire de transport du contre-amiral Raizo Tanaka, et leur groupe de soutien du vice-amiral Takeo Kurita, composée des deux cuirassés Kongo et Hiei, des huit croiseurs lourds Kumano, Suzaya, Mogami, Mikuma, Atago, Chokai, Myoko et Haguro, deux croiseurs légers Yura et Jutsu, vingt destroyers, cinq pétroliers, dix sous-marins, et divers autres navires de soutien logistique.

L'objectif des Japonais est de provoquer une réaction de la flotte américaine, d'attirer les porte-avions ennemis au large de Midway, pour la détruire et "laver l'humiliation du 18 avril".

Mais ce que le Haut-Commandement impérial ignore, c'est que les forces aéronavales américaines, avec les trois porte-avions Yorktown, Hornet et Enterprise, ainsi que l'aviation terrestre de Midway, les attendent déjà de pied ferme dans cette zone.

Les services de décryptage de l'US Navy de Joseph Rochefort ayant "cassé" le code naval japonais, les Américains ont pris connaissance du plan d'invasion ennemi et organisé un petit comité d'accueil.

Les Task Forces TF16 et TF17 des contre-amiraux Raymond Spruance, qui remplace William Halsey malade, et Frank J. Fletcher, composées des porte-avions Yorktown, toujours en réparation à Pearl Harbor suite à ses dommages subis lors de la bataille de la mer de Corail, Hornet et Enterprise, cinq croiseurs lourds, trois croiseurs légers, quinze destroyers, dix-neuf sous-marins et cinq pétroliers, attendent impatiemment les Japonais.

Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie

Vers 10 heures 30, à Prague, attentat contre Heydrich, protecteur de Bohême-Moravie exécuté par les résistants tchèques Jan Kubis et Josef Gabcik avec l'appui des Britanniques. Heydrich est grièvement blessé.

Italie Italie

Par vagues successives, les bombardiers de la Royal Air Force s'en prennent aux villes de Messine, Catane et Syracuse.

Grande-Bretagne Grande-Bretagne

Des formations orageuses et des nuages bas contraignent sir Arthur "Bomber" Harris, commandant du RAF Bomber Command, à retarder son opération des "1000 bombardiers".

France France

Début des déportations dans les camps de la mort nazis des membres de la Résistance capturés.

En 1943

Îles Aléoutiennes Îles Aléoutiennes

À Attu, la crête Fish Hook est entièrement aux mains des troupes de la 7e division américaine. Le commandement américain décide de construire une piste pour les avions de chasse près de la pointe Alexaï, sur l'île d'Attu.

États-Unis États-Unis

Churchill et le général américain Marshall partent pour l'Afrique du Nord pour conférer avec le général Eisenhower de la campagne d'Italie. Churchill souhaite exploiter l'opportunité méditerranée pour tenter de faire capituler l'Italie, alors que Marshall veut éviter tout engagement qui interfèrerait avec le débarquement en Europe de l'ouest.

URSS URSS

Dans le Caucase, c'est au tour des Soviétiques de prendre l'initiative contre les troupes de la 17e armée allemande isolées dans la péninsule de Kouban.

France France

Première réunion du CNR à Paris, 48 rue du Four, sous la présidence de Moulin.

Yougoslavie Yougoslavie

Parachutage au Monténégro, près du mont Durmitor, de la première mission d'officiers britanniques pour prendre contact avec les partisans de Tito. Les troupes de Tito sont attaquées depuis dix jours par les forces de l'Axe regroupant des soldats allemands, italiens et bulgares. Elles se concentrent pour rompre l'encerclement.

En 1944

Italie Italie

Les Allemands contre-attaquent près d’Artena, mais la 3e division américaine (du 6e corps d’armée) tient bon et conserve la ville.

Nouvelle-Guinée Nouvelle-Guinée

Débarquement par les navires des amiraux Crutchley et Berkey, dans la zone de Bosnik, sur l'île de Biak, de 12 000 soldats américains appartenant pour l'essentiel à la 41e division d'infanterie, sous les ordres du général Fuller, sous la protection des croiseurs et des cuirassés de l'amiral Fechteler. La réaction japonaise est faible. La garnison de l'île comprend 11 000 hommes aux ordres du colonel Kuzume. Sur la terre ferme, les troupes américaines progressent quelque peu vers Sarmi.

En 1945

Birmanie Birmanie

Pour la première fois dans l'histoire, une armée entière est transportée par avion. Les appareils américains acheminent la 6e armée chinoise de Birmanie jusqu'en Chine.

Pacifique Pacifique

Deux raids kamikazes sont effectués contre la flotte américaine d'Okinawa. Le destroyer Drexler est coulé et 6 autres bâtiments sont endommagés.

Malaisie Brunei Indonésie Bornéo

Alors que la majorité de l'île de Bornéo a été sécurisée par les troupes australiennes, les avions japonais attaquent les positions australiennes sur l'île proche de Tarakan. Les victimes australiennes pour cette campagne sont de 436 tués et de 1460 blessés.

Philippines Philippines

La 25e division américaine achève de conquérir Santa Fe, mettant fin aux combats conduits dans les montagnes et pour la prise de la piste de Villa Verde. De violents combats se poursuivent dans certains endroits de Mindanao, la résistance japonaise se concentre dans la région montagneuse centrale, au nord de Davao, au centre-est de l'île.

Chine Chine

Les troupes chinoises achèvent l'occupation de Nanning, la capitale de la province du Kouangsi. La liaison terrestre entre la Chine et l'Indochine est désormais coupée pour les troupes japonaises. Environ 200 000 soldats japonais sont bloqués à l'ouest en Indochine, en Thaïlande, en Malaisie et en Birmanie.